Message d'avertissement

The subscription service is currently unavailable. Please try again later.
fichiers publics 

Un grand corps aux contours indistincts avance en se déformant au coeur d’un paysage métaphorique. Monstre préhistorique ou colosse futuriste, cet être aux huit membres sort du brouillard après un long voyage. Un chant accompagne la progression de la géante, qui peu à peu se défait de sa peau, de son équipement, pour dévoiler les corps de deux femmes dont on ne reconnaît pas l’âge.
Au rythme de danses rituelles qui convoquent les fantômes du passé, elles déploient tout autour d’elles et des visiteurs les éléments qui leur servaient de costume et inventent ainsi des possibilités de paysages protéiformes, fragiles, vivants.

Avec Chêne Centenaire, nous écrivons une fable de science-fiction. Nous dessinons un récit peuplé d’êtres chimériques, aux relents post-apocalyptiques et possitopiques - à l’opposé donc de dystopique.
Pensé comme un manifeste, nous y défendons l’entrelacement des liens, l’attachement au monde, aux écosystèmes et aux espèces. En ce sens, pour la concevoir, nous nous inspirons des «principes du Vivant». Nous y sommes des artisanes, des paysannes: nous fabriquons le paysage. Nous sommes reliées au monde que nous habitons et en possédons les pouvoirs et les propriétés. Nous pouvons déclencher des évènements climatiques (tornade, orage, tempête..) ou nous métamorphoser.
Par la fiction, nous fabriquons une histoire de résonances, où nous sommes « usagères et usagers du futur », où une autre fin du monde, au sens du recommencement, est possible.
Pièce chorégraphique, musicale et plastique, Chêne Centenaire est nomade et est aussi adaptable qu’une plante épiphyte : elle peut exister sur un plateau de théâtre comme dans un parc, une forêt ou une place publique.

Chêne Centenaire est une pièce nomade et adaptable.

DEDANS / IN SITU
Sur un plateau de théâtre comme dans un musée.

DEHORS / IN SITU
Dans un parc, un jardin, une forêt ou encore dans l’espace public.

AVEC : CRÉATION PARTICIPATIVE ET ACTIONS SUR LE TERRITOIRE
Comment construire et habiter le futur ?
PAYSAN.NE.S - celleux qui créent le paysage est un projet chorégraphique, plastique et musical pour 30 habitant.es mené par Marion Carriau et Magda Kachouche.
Pour PAYSAN.NE.S, nous souhaitons rêver, penser et fabriquer collectivement un «paysage pour le futur» en s’inspirant des protocoles et rituels issus de la pièce racine Chêne Centenaire.
Les ateliers s’articulent en deux ramifications : un groupe d’une vingtaine de personnes à la création chorégraphique et vocale - guidé par les chorégraphe ; un groupe d’une dizaine de personne à la conception et l’élaboration de costumes / scénographie, grâce à la collecte de matériaux de récupération - accompagné par les costumiers de la compagnie.
Le projet est ouvert à toutes et tous, sans aucun pré-requis.